• ACCUEIL
  • Medias
  • Actualités
  • Les deux commissions étaient en séance de travail avec les experts du ministère des finances autour des réformes sur le système intégré de gestion des finances publiques
Printer Friendly, PDF & Email Imprimer Partager


album

C’est la salle de conférences du ministère des finances qui a servi de cadre à cette rencontre entre parlementaires de la République du Tchad, du Congo, et les experts du ministère des finances.  La séance a été ouverte le mercredi 7 août 2019, par le directeur du cabinet du ministre des finances, Henri Loundou, qui, dans son mot d’usage, a loué la collaboration entre la commission économie et finances de l’assemblée nationale et le ministère des finances.

On retiendra que par la volonté du gouvernement, à assurer la traçabilité et la transparence  sur la chaine de la dépense, la chaine de la recette et la comptabilité des finances publiques, le Congo, via le ministère des finances et du budget, s’est engagé à opérer de profondes réformes dans ce secteur. Des reformes dont la substance réside à  suivre, collecter et sécuriser les recettes  de l’Etat, et qui prennent corps à travers 3 projets essentiels actuellement en chantier.  Il s’agit : du projet SYSPACE, qui a pour objectif de suivre, collecter et sécuriser les recettes issues des secteurs du pétrole, des mines et du bois ; du projet E-TAX, qui sert suivre et collecter les recettes relevant des impôts et taxes : du projet SYDONIA WOLD, qui est une plateforme qui tend à moderniser le système d’information et de sécurisation des recettes dans les secteurs des douanes à travers les guichets uniques de dédouanement.  Les députés Tchadiens, venus à Brazzaville pour s’inspirer des changements qui s’opèrent au Congo dans le domaine des finances publiques, ont exprimé un intérêt de plus en plus marqué pour ces différents projets et considéré « le Congo comme la locomotive des reformes dans la sous-région », a dit le chef de la délégation.